Recrutement, ces méthodes qui agitent la distribution

En plus des CV et des entretiens formels, les distributeurs s’approprient de nouvelles méthodes pour dénicher leurs futurs employés. Recrutements prédictifs, réseaux sociaux, cooptations ou ateliers culinaires

Une avancée historique. Au mois de mai dernier, le BHV Marais est le premier grand magasin parisien à aboutir sur le dossier de l’ouverture dominicale. L’entrée en vigueur de l’accord débute le 3 juillet. Soit deux mois à peine pour recruter les 150 emplois supplémentaires stipulés dans l’accord. Le début d’un contre-la-montre très serré s’engage pour Fathallah Charef, DRH du BHV Marais, qui doit dénicher en quelques semaines de nouveaux chargés d’accueil, hôtes de caisse et vendeurs. Pour ce faire, le DRH s’adresse à AssessFirst, en partant du constat suivant : « Ces trois fonctions font appel à une compétence commune, savoir communiquer avec la clientèle. »

La start-up a créé des modèles prédictifs sur mesure pour proposer, quelques semaines plus tard, une liste unique au distributeur dans le but de recruter ses futurs collaborateurs.

Lire la suite sur lsa-conso.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :