BRAIN : Mesurer les capacités de raisonnement

Le troisième élément que nous allons mesurer, ce sont les capacités de raisonnement, à travers le BRAIN.

  • Quel est l’objectif de ce test ? 
  • Comment est-il construit ?
  • Comment l’interpréter ?

Comment évaluer le potentiel d’apprentissage et d’évolution d’une personne en entreprise ?

Potentiel d’apprentissage et d’évolution ?

Les capacités de raisonnement déterminent la facilité et la rapidité avec laquelle une personne va pouvoir traiter de la complexité et apprendre de nouvelles choses.

  • Le questionnaire BRAIN permet de mesurer le potentiel cognitif d’une personne sur les 4 capacités de raisonnement les plus utilisées dans le milieu professionnel.
  • Le questionnaire est basé sur les études de Carroll qui font autorité en psychologie du travail pour mesurer les aptitudes intellectuelles. Ces études permettent de prendre en compte les aspects multiples de l’intelligence.
  • BRAIN vous permet d’identifier le potentiel cognitif global grâce à un score de 1 à 5 et d’aller plus loin en analysant les capacités de raisonnement dans le détail.

#1 L’objectif du questionnaire BRAIN

Pourquoi prendre en compte les capacités de raisonnement ?

La capacité d’un individu à gérer les situations complexes et à apprendre de nouvelles choses rapidement sont déterminantes pour la réussite en poste.

C’est pourquoi BRAIN vous permet d’évaluer ces aptitudes en tenant compte des aspects multiples de l’intelligence, pour anticiper :

  • La capacité d’une personne à appréhender un certain niveau de complexité dans son job
  • Sa façon de résoudre les problèmes
  • Sa capacité à apprendre et son style d’apprentissage

En prenant en compte des capacités de raisonnement d’un individu, en plus des informations sur sa personnalité et ses motivations, vous vous assurez d’avoir une image complète de son plein potentiel.

Dans quel cas le BRAIN est-il particulièrement pertinent à utiliser ?

  • Recruter des candidats à haut potentiel, qui pourront évoluer rapidement au sein de votre entreprise (ex. Candidature pour les Graduate Programs)
  • Vérifier les capacités de raisonnement dans un domaine particulier (ex. “manipuler les chiffres” pour un job d’analyste financier)

#2 La construction du BRAIN

Comment le BRAIN est-il construit ?

Le test s’appuie sur la modélisation des aptitudes intellectuelles, travaux majoritairement réalisés par John Bissell Carroll et qui font aujourd’hui autorité en psychologie du travail.

Il possède 4 parties qui vous permettront de mesurer les capacités de raisonnement les plus utilisées dans le milieu professionnel :

  • Analyser les situations
  • Utiliser ses connaissances
  • Manipuler les chiffres
  • Gérer les imprévus
Analyser les situations

→ Face à l’information communiquée, est-ce que je prends la bonne décision ? Est-ce que je tire les bonnes conclusions ? Est-ce que je suis capable de faire preuve d’esprit critique ?
Cette aptitude est mesurée par un exercice de compréhension verbale.

Utiliser ses connaissances

→ Ma capacité à comprendre et créer un lien logique à partir de mes connaissances (ici, le vocabulaire).
Cette aptitude est mesurée par un exercice d’analogies verbales.

Manipuler les chiffres

→ Est-ce que je suis à l’aise avec les chiffres, les pourcentages, les calculs et la résolution de problèmes ?
Cette aptitude est mesurée par un exercice de raisonnement numérique.

Gérer les imprévus

→ Ma capacité à faire preuve de souplesse intellectuelle et à apprendre rapidement sans connaissances préalables particulières.
Cette aptitude est mesurée par un exercice de raisonnement abstrait.

Au sein de chacune de ces aptitudes, on vient analyser 3 items :

  • La puissance de raisonnement : au fur et à mesure du test, les questions deviennent de plus en plus complexes. Nous allons donc observer le degré de complexité que l’individu arrive à atteindre.
  • La rapidité de réponse : pour chaque question, le temps de réponse de l’individu est calculé. Ce qui nous permet d’afficher la vitesse à laquelle il prend ses décisions.
  • La précision dans ses réponses : en fonction de mon taux de réponses justes ou fausses, nous allons pouvoir identifier le degré d’exactitude, la justesse, autrement dit, la fiabilité des décisions.

Pour observer le détail de ces 3 items pour chaque type de raisonnement, vous pouvez vous référer directement à la section #6 du rapport d’aptitudes BRAIN.

Au delà des scores, la manière que l’individu choisit de répondre aux questions est analysée. Elle vous permet d’aller plus loin dans l’interprétation et d’anticiper par exemple :

  • Sa façon d’agir : les stratégies qu’il met en place pour résoudre un problème (ex. trouver la réponse coûte que coûte ou ne pas rester bloqué et passer à la suite)
  • Son style d’apprentissage : pour monter en compétences et appréhender un nouveau sujet, quelle va être sa manière de procéder ? (ex. il préfère lire le mode d’emploi ou se lancer directement dans le vif du sujet).

#3 Interpréter les résultats du BRAIN

Comment interpréter les résultats du BRAIN ?

Les résultats du BRAIN vont vous permettre d’évaluer :

  • Le potentiel cognitif global grâce à un score global noté de 1 à 5 ainsi qu’une jauge de temps.
  • Les capacités de raisonnement spécifiques avec des informations détaillées sur chacune des 4 domaines de raisonnement évalués.
1. Le potentiel cognitif global

Ce potentiel est noté de 1 à 5 et vous retrouvez le score ainsi que la jauge de temps en page 3 du rapport détaillé (page “Synthèse”). On peut distinguer 3 types de scores :

  • Entre 2,5 et 3,5, on retrouve 40% de la population. C’est la plage de score qui regroupe le plus d’individus. On retrouve ici des personnes qui appréhende facilement la nouveauté.
  • Au delà de 4, on retrouve 30% de la population avec des personnes qui vont avoir la capacité d’apprendre de nouvelles choses rapidement et à traiter le plus facilement la complexité.
  • En dessous de 2,5, on retrouve des personnes capables d’appréhender la nouveauté avec de l’accompagnement sur un temps plus long.

Il est important que vos attentes sur le score global soit en phase avec ce que le poste va pouvoir offrir à la personne, notamment pour des personnes avec un score au delà de 4. En effet, leur capacité et vitesse d’apprentissage vont nécessiter qu’elles soit fortement stimulées intellectuellement, sans quoi elle n’hésiteront pas à partir.

En complément du score global, vous avez également la jauge de temps qui vous donne une information sur la rapidité avec laquelle la personne a répondu aux questions. Moins la jauge est remplie, plus la personne a répondu rapidement aux questions.

Attention : Le score global ne reflète en aucun cas la capacité d’une personne à être performant sur son poste actuel.

2. Les capacités de raisonnement spécifiques

BRAIN vous permet également d’évaluer de manière détaillée le potentiel cognitif d’un individu sur chacune des 4 capacités de raisonnement mesurée grâce à la page 8 du rapport détaillé (page Annexe). Pour chacune des capacité de raisonnement, vous retrouvez des informations sur la complexité que la personne a été capable de traiter, la rapidité avec laquelle la personne a répondu aux questions et avec quelle fiabilité.

Pour plus d’informations sur la construction et l’analyse des résultats du BRAIN, vous retrouvez ici le guide d’interprétation détaillé.

%d blogueurs aiment cette page :