Que vaut vraiment votre annonce recrutement ?

Les recruteurs s’appuient souvent sur la fiche de poste pour rédiger une annonce recrutement qui va déterminer ce qu’ils doivent attendre des candidats. Elle va notamment orienter la façon dont ils opèrent le premier tri de CV, puis par la suite l’évaluation de la candidature.

Mais est-on sûr de la qualité de l’information que l’on trouve dans ces fiches de poste ? Vos annonces de recrutement vous permettent-elles de sélectionner les meilleures candidatures ou d’attirer les talents ?

Que contient une annonce recrutement ?

Lorsque les recruteurs sont devant ces descriptifs, ils y trouvent :

  • Les activités reliées au poste
  • Le rattachement hiérarchique
  • Les compétences techniques nécessaires (savoir-faire)
  • Les qualités attendues (savoir-être)

Tant que les critères de recrutement restent factuelles (tel niveau étude attendu, telle langue à maitriser, telle expérience en poste…), le message est clair et contribue a deux bénéfices :

  • Les candidats connaissent les pré-requis pour postuler, et une auto-sélection s’opère.
  • Les recruteurs connaissent les éléments qui leur permettent d’opérer une présélection fiable.

C’est lorsqu’on arrive aux qualités attendues que les choses se compliquent car on retrouve souvent les même attentes. Par exemple : « Polyvalent, rigoureux et organisé, vous disposez d’un sens de l’initiative, de qualités relationnelles et à travailler en équipe. » (Partie issue de la première annonce trouvée sur internet). Dans ce cas, c’est le déconvenue qui est double :

  • L’annonce recrutement ne se démarque pas des autres, et les candidats qui pourraient précisément réussir dans le poste ne le ressentent pas.
  • Les recruteurs n’ont pas l’information pour départager les candidats les plus prometteurs.

Évaluez réellement le potentiel de vos candidats

On peut se dire que ce n’est qu’une petite partie de l’annonce et finalement qu’un élément qui va entrer en compte dans la sélection. Pourtant, les qualités personnelles vont être à l’origine du « job-fit » entre le candidat et le poste, et c’est ce job-fit qui va être déterminant dans la capacité du candidat à réussir dans le poste. Je vous invite à regarder cet article pour en savoir sur la façon dont l’analyse prédictive améliore la présélection et les recrutements.

x

Comment améliorer l’identification de ce job-fit?

Il faut en premier lieu connaitre les déterminants de la réussite en poste. Le mieux est de les étudier avec une approche  prédictive du recrutement, mais à défaut on peut aussi se poser des questions pour qualifier plus précisément la demande.

  • Qu’est-ce que les personnes qui réussissent dans le poste font différemment des autres ? Il s’agit souvent d’une certaine manière de conduire le travail, ou d’expertises (sans rapport direct avec l’activité) auxquelles on ne pensait pas initialement.
  • Qu’est-ce qui explique l’échec de celles qui sont parties ? Cela peut venir de 3 origines principales :
  • Une lacune de compétences. Normalement on le sait assez vite, et c’est préférable.
  • Un problème de comportements. Ça ne se voyait pas forcément au départ, mais c’est devenu un vrai problème par la suite.
  • Un problème d’évaluation des motivations. La personne n’a pas retrouvé dans le poste les conditions pour qu’elle soit pleinement engagée dans la mission. Cette cause provoque souvent les départs volontaires.
  • Qu’est-ce qui se sera passé quand on pourra dire si la personne a réussi ou échoué dans le poste ? (Obtenez une réponse aussi précise que possible).

Les réponses à ces questions sont une mine d’or pour un recruteur qui souhaite identifier et valoriser les spécificités du poste pour lequel il recrute. Dans une annonce recrutement, il est important de les intégrer car les candidats qui se retrouvent véritablement dans la description se sentent beaucoup plus impliqués dans leur candidature. De la même manière, il est plus facile pour le recruteur d’opérer une sélection plus rationnelle de ces derniers. Il est parfois regrettable d’entendre que des recruteurs s’auto-censurent et ne posent pas ces questions par manque de temps, alors que l’on touche à l’intérêt premier de leur mission : anticiper la capacité d’un individu à réussir dans un poste et une culture donnée.

À lire : Comment mener avec succès un projet de Recrutement Prédictif ?

Améliorez vos recrutements dès maintenant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :